Savoir-Faire

L’art d’un savoir-faire exceptionnel

LE CREATEUR

Décorateur, designer, illustrateur, mécène, architecte, maroquinier, esthète…

François-Joseph Graf mène plusieurs vies en une depuis plus de 40 ans. Son parcours ? Pluriel, guidé par une curiosité et un talent insatiables, avides de tout, partout. Du dessin au motif, de la couleur au volume, de l’art à la matière.

Des passions vives et fraîches, qui s’amusent du monde pour mieux le sublimer depuis plus de 40 ans.

Créateur prolifique et exigeant, on lui doit notamment l’Hôtel La Mirande (Avignon), le restaurant gastronomique L’Ambroisie (Paris), les rénovations du Musée des Arts Décoratifs, les sièges sociaux des groupes AXA ou Vinci, l’appartement parisien de Pierre Bergé et autres demeures de grands clients privés.

« Avec cette ligne de maroquinerie, je souhaite rendre hommage à la technicité de mon métier d'architecte d'intérieur, et démontrer ainsi que la fantaisie ne peut s'exprimer correctement que dans une extrême rigueur. C'est un dessin, une proportion, et un volume.

Dans tous les domaines, créer est un plaisir, dessiner une façade, une porte, un tissu, un sac reste de l'architecture. »

François-joseph Graf
L’INSPIRATION, ENTRE VOYAGES ET POÉSIE

Deux à trois fois par an, François-Joseph Graf se saisit de ses carnets et les colore, d’abord.

Des lignes ébène qui définissent un motif, un pattern, pour laisser place à des couleurs multiples. Des aplats lumineux, des dégradés sensibles. Des scènes imaginaires ou figuratives, consignées sur papier et inspirées par tout ce qui l’entoure : lumières, voyages, paysages, sonorités, tableaux, sculptures, mots ou allures.

LE PROTOTYPE

Amoureux du luxe français, François-Joseph Graf cultive l'art de vivre à la française. Il dessine lui-même chaque motif et chaque sac. Il sélectionne et détermine personnellement couleurs cuirs de la plus haute qualité, afin de créer des pièces souvent uniques, cabas et pochettes, fabriquées entièrement à la main, à Paris.

UN ATELIER AU CŒUR DE PARIS

Rencontrez les 5 maroquineries Graf Paris. 

C’est l’œuvre de femmes. Madame Jacqueline, directrice d’atelier dont le savoir-faire opère depuis plus de 30 ans. Mais aussi Sylviane, spécialiste des doublures et des poignées cousues main en point sellier. Michelle, couturière machine. Sarah, coloriste. Et Mélanie, assembleuse.

UN SAC, 30 HEURES DE TRAVAIL, 6 REGARDS

Défenseur des métiers d’arts et savoir-faire, François-Joseph Graf s’attache avec GRAF Paris à les faire savoir.

Sous les rayons de soleil d’une grande verrière parisienne, cinq maroquinières en blouse blanche s’affairent à donner vie aux sacs en marqueterie de cuir de la Maison.

Très présent à l’atelier, de la réception des dessins numérisés jusqu’à l’emballage des sacs, rien n’échappe à François-Joseph Graf. Choix des cuirs et des couleurs, découpe des peaux, teintures, poignées cousues main en point sellier, piquage et surpiquage, affinage du cuir, bichonnage, astiquage traditionnel, bijouteries, pieds puis marquage à chaud du logo…

Des étapes essentielles, minutieuses, qui nécessitent parfois plus de 30 heures de travail cumulées pour un sac qui ne sera produit qu’une seule et unique fois.